English  
 
           
   

 

 


COMPLEJO ARQUEOLÓGICO EL BRUJO

HUACA CAO VIEJO

Elle est située dans la vallée Chicama, Magdalena de Cao, face de la mer. À 60 km. au nord de la ville de Trujillo.
Les travaux d'investigation archéologique commencèrent en 1990, avec l'aide financière de la Banque Wiese.
La Huaca Cao Viejo fut construite par les Moche, au siècle I av. J.C. et fut abandonné vers l'an 600 peu de temps avant un fort phénomène d´ El Niño. Le temple présente 7 édifices superposés, construit tour á tour apres la mort de chaque Gouverneur. On pouvait éventuellement en construire un durant une catastrophe comme pluies torrentielles ou tremblements de terre.

Durant la dernière occupation le temple atteignit une hauteur  de 30m.sur une base moyenne de 120 m. par côté. En face du temple se trouve une grande place de 140 m. de long sur 75m. de large., orientée au nord. D´ici on peut voir la façade échelonnée où se trouvèrent les premières peintures en reliefs polychrome. Les dessins représentent des prisonniers nus avec des cordes dans le cou, danseurs qui dansent main dans la main et le Decapitador portant la tête d'un prisonnier.

Au milieu du temple, on continue de réaliser des fouilles, ces dernières ont permis de déterrer des places cérémoniales oú se sont conservés , sans perdre leur éclat,  de manière exceptionnelle des peintures polychromes.
Comme dans la huaca de la Luna, des prêtres étaient enterrés dans chaque édifice. Les archéologues ont trouvé la tombe d'un personnage comme le Seigneur de Sipán, accompagné de 15 individus, parmi eux 11 femmes. Malheureusement la tombe avait été pillée, par conséquent on n´ a put trouver ni le corps ni les offrandes principales.

Après l'abandon des Moche le temple ne perdit pas sa fonction cérémoniale. Les Lambayeque, utilisèrent la place principale comme un cimetière. On a découvert de cette époque une grande quantité de momies enterrées en position foetale. À l'arrivée des Espagnols, ils existaient encore une population importante, c´est la raison pour laquelle les prêtres dominicains construisirent sur l'ancienne place une église chrétienne dont les restes ont survécu au fil du temps.

HUACA PRIETA

Elle fut étudiée par Junius Bird en 1946, qui trouva ici la première preuve scientifique qu´ au Pérou les hommes  eurent une culture inférieure à celle des Chavín qui jusqu'à alors était considerée comme la culture mère. L'antiquité de la place date de 2,500 av. J.C. et  correspond á la période Précérámique.

 


 
         

Textes et Design Web par Alfredo Rios Mercedes